Vie économique de la paroisse

Les revenus de l’Eglise de France sont constitués, sous différentes formes, des dons des paroissiens car, depuis 1905, l’état ne participe en rien à la vie de l’église et aux salaires du clergé.

1) Les quêtes et les casuels 

Les quêtes et les casuels assurent les frais de bon fonctionnement des paroisses
 
a.      Les quêtes des messes à chaque cérémonie.
b.      Les offrandes faites par les familles aux grands moments de la vie (baptême, mariage et funérailles) ; ce sont les casuels.  

2)    Le denier de l’église et les offrandes de messes


Le denier de l’église et les offrandes de messes font vivre les personnes au service de l’église 
(prêtres, diacres, salariés laïcs de l’église et séminaristes en formation).




 
a.      Le denier du culte (ou de l’église) versé en une ou plusieurs fois dans l’année


b.      Les offrandes de messes qui sont les contributions lorsqu’on décide de faire dire une messe à une intention particulière, personnelle ou non. Ces intentions sont habituellement annoncées lors des messes du dimanche.

3)    Les quêtes impérées 


Les quêtes impérées sont faites une fois par an un dimanche ou un jour de fête, 
pour une intention précise (formation des séminaristes, lieux saints de Terre Sainte, …

4)    Les legs et donations  

 
   Les legs et donations 
permettent de financer les travaux et les grands projets du diocèse.
 
a.      Legs et donations établis à différents moments de la vie. 

Résumé des comptes de la paroisse en 2017


(effet Zoom en déplaçant la souris sur l'image)

Résumé des comptes de la paroisse en 2017


(effet Zoom en déplaçant la souris sur l'image)